L’abeille

 Une abeille

 

Les abeilles sont des insectes qui vivent dans un arbre ou dans une ruche aussi appelée un nid d'abeilles. Avec la cire qu'elles produisent les abeilles fabriquent des rayons pour entreposer les œufs et le miel.

 

L'abeille est un insecte qui se nourrit de miel et de pollen. Elles butinent les fleurs,  en aspirent le nectar avec leur trompe. Elles se servent de leurs pattes antérieures pour collecter le pollen. Elles déposent leur cueillette dans une alvéole de la ruche pour qu'il soit mangé ou converti en miel.

Une ruche

Au sein d’une ruche, on peut contenir en moyenne 50000 individus, chacun remplit une fonction précise. Dans une communauté parmi les plus organisées, peut réunir jusqu’à 80 000 femelles(les ouvrières), quelques centaines de mâles(faux-bourdons)mais une seule reine qui a pour rôle de pondre des œufs Les ouvrières ont des fonctions très précises selon leur  âge : nettoyeuse ,  nourricière, magasinière, architecte, gardienne ; certaines ont même pour fonction de rafraîchir l’intérieur de la ruche !Ces colonies se composent, de la reine des abeilles, d'ouvrières et de faux bourdons. Une abeille vit environ 45 jours. Pendant ce court temps, elle doit, nettoyer les cellules, nourrir les larves, placer le pollen et le nectar dans les alvéoles, ventiler la ruche en battant des ailes sans arrêt, elle construit les rayons avec la cire d'abeille qu'elle fabrique, elle surveille aussi l'entrée de la ruche afin qu'aucun étranger ne s'y introduise.

Lorsque l'abeille trouve de la nourriture, elle fait une danse pour avertir ses compagnes. Les faux bourdons ne peuvent se nourrir eux-mêmes et ils n'ont pas de dards.
Ils ne servent qu'à la reproduction.

 

L'hiver elles se nourrissent du miel de la ruche, puis elle s’engourdit et dorment jusqu'au printemps. Les faux bourdons meurent car ils sont expulsés de la ruche d'abeille pour ne pas avoir à les nourrir et ne servent qu'à la reproduction.

 

La reine des abeilles

 

 C’est la " mère " de la ruche car c’est elle qui donne naissance à toutes les abeilles. Elle est reconnaissable à sa taille plus longue que celle des ouvrières, elle atteint 18 à 20mm (contre 14 à 15mm pour les ouvrières). Sa couleur est souvent différente de celle des abeilles avec souvent des reflets chauds ou bronzés, et quand elle sort toute les abeilles avec elles prennent grand soin d’elle. Elle se repose peu et passe son temps, non pas à commander ou donner des ordres, mais à pondre : une vrai machine à pondre. Parfois elle pond plus de 2000 œufs par jours, disons un toutes les 45 secondes. Les abeilles sont autour d’elle pour pouvoir la nourrir en lui transfusant une bouillie provenant de leurs glandes. Cette reine va ainsi vivre prés de 5 ans. Elle aura libéré plus d’un million d’œufs. La fabrication d'une reine.

Les abeilles choisissent au hasard quelques larves à qui elles donnent une nourriture spéciale appelée gelée royale. C'est un produit blanchâtre, gélatineux unpeu acide que les abeilles fabriquent grâce à des glandes qu'elle possède dans la tête. Cette nourriture tonifiante offre la propriété extraordinaire de transformer n'importe quelle larve d'abeille en reine, capable d'être fécondée par des mâles. C'est une sorte de sirop miraculeux ! Cette gelée royale, et en fait la nourriture de base de toutes les jeunes abeilles qui en absorbent jusqu'au troisième jour de leur naissance. Seule la reine aura le droit à cette gelée royale toute sa vie. Avec cette potion elle sera adulte dans seize jours au lieu de 21 jours pour une abeille. Les nourricières seront obligés de fabriquer une alvéole, spécial plus grande que les autres pour accueillir cette larve qui va grossir à vue d'œil. Cette cellule royale est facilement reconnaissable : c'est une sorte de glande ou de cacahuète pointé vers le bas. La veille de la naissance de la reine, les ouvrières rongent la cire  de cet alvéole, la reine en faisant autant de son côté pour se libérer. Sa première tâche sera de massacrer ses concurrentes qui n'ont pas eu la chance de naître plus tôt, elles seront piquées à mort par la jeune reine, à coup de dard. Les ouvrières évacuent ensuite les cadavres à l'extérieur de la ruche.
 Quelques jours après la reine quitte la ruche. Elle prend son vol, aussitôt poursuivi par une masse de faux bourdons. L'accouplement aura lieu en plein ciel, vers 100 à 200 mètres. Le pauvre époux en retombe le bas-ventre déchiré... une reine peut avoir une dizaine de rapport avec les mâles.

 Rentrée au logis, la mère s'installe très vite à la tâche: dès le deuxième jour elle commence à pondre.